25 mars : Fête de l'Annonciation du Seigneur à Marie

Revenir à l’essentiel : La Parole de Dieu qui prend corps de notre humanité

 

Fête de l’Annonciation du Seigneur

 

Acclamation de Evangile :


Le Verbe s’est fait chair,
il a habité parmi nous
et nous avons vu sa gloire
.. (Jn 1, 14ab)

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 26-38)

En ce temps-là  l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,
à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ;
et le nom de la jeune fille était Marie.
    L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
    À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.  L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
  

 Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »


    Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? »
    L’ange lui répondit :

« L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu.


    Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »
    Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »
Alors l’ange la quitta.

 

Contemplons :

1 –Quel est le point central du récit ?

2 – Joseph est mentionné, comme celui à qui Marie est promise en mariage ?  Pourquoi cette mention de Joseph ?

3 – Regards sur Marie :

·         Elle est dite « comblée de grâces » : c’est-à-dire ?

·         Comment vous apparait-elle en son âme et conscience ?

·         L’ange répond à deux niveaux :  divin : « tu as trouvée grâce devant Dieu » et humain : « Voici que ta cousine Elisabeth ». Pourquoi ce double argumentaire ?

·         De fait, Marie acquiesce : « Qu’il m’advienne selon ta Parole ».  Par cette réponse Marie dit « oui » à quoi ? – A être mère seulement ? ……….

 

Méditation :

La fête de l’annonciation du Seigneur à 9 mois précis du 25 décembre nous dit que cette fête n’est pas d’abord une fête mariale mais une fête du Seigneur, en tant que Sauveur.  Nous célébrons l’annonce de la naissance de notre Sauveur. Ce que proclame les anges à Noël : « Un Sauveur vous est né ».

1 - Dieu a l’initiative de notre salut. Il envoie son ange, porteur d’une bonne nouvelle : « Réjouis-toi ».

Au cœur du récit l’ange dit à Marie  : «  Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ; il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »

Le mot « Jésus » signifie bien : Dieu sauve.

 

2 – La présence de Joseph nous dit que celui qui va naître est bien un descendant de David. Il s’inscrit dans l’histoire du peuple de la première alliance.

3 – Marie devient notre ainée dans la foi. A l’écoute de la parole de Dieu, femme de notre monde, avec ses craintes, ses questions, elle demeure disponible pour favoriser notre salut selon le plan divin.

4 Dieu est bien à l’initiative de notre salut. Le Christ est bien notre sauveur.

Mais notre salut ne sera effectif que lorsqu’à la suite de Marie nous aurons dit à Dieu : « Qu’il m’advienne selon ta Parole » et qu’à la suite de Marie, nous prenions nos responsabilités tout en demeurant « sous l’ombre » du Seigneur.

En Marie et en chaque croyant,  se réalise l’alliance entre Dieu et les hommes, entre le ciel et la terre.